juillet 2011

Peu avant le 14 Juillet je suis allé dîner avec un ami légionnaire qui allait défiler sur les Champs-Elysées quelques jours plus tard. Il a profité de l’occasion pour me présenter un camarade que je ne connaissais pas encore.

C’était un Russe d’une trentaine d’années. Avec ses airs calmes, il est champion de France militaire en Boxe Anglaise. Et surtout, il a un diplôme universitaire russe en sciences du sport.

Mon ami, que j’ai initié au Système RKC il y a deux-trois mois, m’a présenté, entre autre, comme « guirevik » (homme aux Kettlebells, en russe). A quoi le champion a répondu: « C’est pas possible! Ils sont pas comme ça, les guireviks! »

Ensuite, il a expliqué que lors de ses études il a rencontré des guireviks russes du très haut niveau et ils avaient tous à peu près le même profil: assez secs et avec les épaules plutôt étroites. Et il avait tout à fait raison!

C’est vrai, le mot « guirevik » désigne en russe précisément le sportif, c’est-à-dire le pratiquant du Kettlebell Sportif. Les règles, les particularités de ce sport créent des conditions d’une « sélection naturelle ». Pour faire simple, certains profils « anatomiques » sont plus avantagés dans la course aux médailles que d’autres. Quelque soit le sport, d’ailleurs.

Moi, je ne fais pas de la compétition. J’utilise les Kettlebells pour développer les qualités athlétiques que je trouve chez moi « insuffisantes ». Le Kettlebell est pour moi un outil et le Système RKC est la méthode de son utilisation.

Pour illustrer mon propos de manière encore plus visible, voici un autre « non-guirevik » qui s’entraîne avec Kettlebells.

Donnie Thompson RKC

Donnie Thompson RKC

Son nom est Donnie Thompson. Il est instructeur RKC et recordman mondial en Force Athlétique (Powerlifting). Pavel l’a entraîné personnellement de 2003 à 2005, quand il a gagné les championnats du monde aux États-Unis. Sur la couverture ci-dessus il est en train d’établir un nouveau record du monde en Squat: presque 575kg!

Et pour la bonne mesure, voici son article sur la façon dont il se prépare à ses compétitions – avec Kettlebells! D’ailleurs, son titre – « Intégration: Powerlifting et Kettlebells, le couple parfait! » parle de lui-même.

Au final, le message est limpide: quelque soit le but de votre entraînement, avec l’outil et la méthode appropriés vous êtes sûr d’y parvenir. Mais, au risque de me répéter, pour ne pas vous perdre en route, n’oubliez pas que le Kettlebell est un outil avant tout.

{ Comments on this entry are closed }

Voyage, Voyage…

by Alexey 03.07.2011 Non classé

Les gens, les Kettlebells et RKC dans le monde Il n’y a pas longtemps dans un livre sur le développement personnel je suis tombé sur un passage assez remarquable. Un homme d’une vingtaine d’années s’adressait à un grand entrepreneur américain, âgé et bien sûr, très riche. Il disait qu’il venait de finir ses études et […]

Lire en Entier →